CMOS 2008

De Octet.ca

Cet article a pour but de servir de tableau de bord pour l'élaboration de la session pour le SCMO 2008 à Kelowna.

Thème de du congrès SCMO 2008:

  • {fr} Eau, météo, et climat: La science comme outil de décision
  • {en} Water, Weather, and Climate: Science Informing Decisions

Titre de la session:

  • {fr} Implication des scientifiques dans les processus de décision
  • {en} Scientists Involvement in Decision-Making Processes

Endroit: Kelowna, Colombie-Britannique
Date: 26 - 30 mai, 2008

Date limite pour la soumission d'une session: 14 septembre 2007


Sommaire

[modifier] Présidents de la session

Miguel Tremblay
Physicien / Physicist
Centre météorologique Canadien / Canadian Meteorological Center
Environnement Canada / Environment Canada

Jacques Descurieux
Enviroment Canada /Meteorological Service of canada

Simon Hobeila
Conseiller en éthique de la recherche / Research Ethics Advisor
Bureau Recherche - Développement - Valorisation / Office of Research Services and Development
Université de Montréal

[modifier] Résumé de la session

Devant la gravité des menaces rapportées par la communauté scientifique en matière climatique et l’importance grandissante que revêtent les questions environnementales pour la population canadienne, la traduction efficace des connaissances scientifiques en politiques gouvernementales s’impose aujourd’hui comme une nécessité.

Cette conjoncture soulève cependant plusieurs questions sur le rôle du scientifique, sa responsabilité sociale et les limites de son apport au débat environnemental. En effet, devant la complexité du système dans laquelle s’inscrit la recherche scientifique, l’appareil politique et le processus de prise de décision en matière environnementale, comment les scientifiques peuvent-ils mener à bien cette mission d’information des décideurs et du public ? Acteurs parmi d’autres, soumis à des pressions traditionnellement perçues comme extérieures au travail du scientifique, comment et dans quelles limites doivent-ils et peuvent-ils participer à ce travail de transformation de la société ?

Cette session abordera la question en trois grands thèmes : la prise de décision politique, le transfert de connaissances et l’intégrité du scientifique.

En premier lieu, il sera donc question des processus de prise de décision en matière environnementale tels que présentés par les institutions directement concernées au Canada.

En second lieu, la question du transfert de connaissance sera abordée, mettant l’emphase sur les moyens qui peuvent être mis en place par les scientifiques pour favoriser une communication adéquate de l’information privilégiée qu’ils détiennent vers les décideurs et le public.

En troisième lieu, le rôle du scientifique en tant qu’individu soumis à divers mandats et pressions divergentes sera abordé, notamment à l’aide du concept d’intégrité, soulevant des questions sur l'idéal scientifique et les contingences de la pratique.

Enfin, une séance plénière clôturera la session, permettant à chacun de partager ses réflexions.

[modifier] Session abstract

The efficient and effective application of scientific knowledge is a constant challenge for scientists and consumers of scientific information alike. The gap that separates scientists and non scientists widens at a fast pace. It impedes decision making and the development of new practical applications. It affects economic growths and risk mitigation.

Faced with the reality of global climate change and the growing concern of the Canadian population regarding such environmental issues, an efficient translation of scientific knowledge into governmental policy is today imposing itself as a necessity. However, in translating knowledge into policy, many issues arise pertaining not only to the role and social responsibility of scientists, but to the limits of their contribution towards the environmental debate. In fact, with the complexity of the scientific and political systems in which scientific research takes place and the multitude of stakeholders in environmental decision-making processes, one has to question how scientists can inform decision-makers and the public in effective and engaging ways. Furthermore, how can scientists approach external pressures of their discipline and in what limits, if any, should they participate in the transfer of knowledge?

This session will specifically address these questions in three main themes: political decision-making, knowledge-transfer, and scientists’ responsibility. First, the focus will be put on the decision making process regarding environmental issues as presented by Canadian institutions.

Second, the question of knowledge transfer will be addressed, putting the emphasis on ways in which scientists can promote adequate communication of the information they possess toward decision-makers and the public.

Third, the scientist's role as an individual, subject to diverging mandates and pressures will be addressed, notably with the help of the integrity concept, raising questions about the scientific ideal and the contingency of the practice.

Finally, an open discussion will end the session, giving an opportunity for everyone to share their thoughts and reflections.

[modifier] Présentateurs

Voir ptaff.ca.

[modifier] Définitions

[modifier] Prise de décision

  • Wikipédia fr: La prise de décision est un processus cognitif complexe visant à la sélection d'un type d'action parmi différentes alternatives.
  • Wikipedia en: Decision making is the cognitive process leading to the selection of a course of action among variations.

[modifier] Liens

[modifier] Revue de littérature

Outils personnels