Bixi/Texte

De Octet.ca

L'écologie des BIXI.

Sommaire

[modifier] Introduction

Le Montréalais est bien au fait des heures où les congestions sévissent sur son île. Mais que connaît-il des rythmes des disponibilités des vélos BIXI?

C'est pour répondre à cette question que les services informatiques de ptaff.ca ont recueilli, à toutes les 5 minutes pendant les mois d'août et de septembre 2010, les données disponibles sur le site des BIXI. Ces données, à chaque téléchargement, nous permettent de connaître le nombre de vélos BIXI disponibles et le nombre d'emplacements libres pour chacune des stations BIXI de l'île de Montréal.

Une fois ces données recueillies, nous les avons analysées patiemment afin d'en savoir un peu plus sur l'écologie des vélos BIXI.

Il faut noter que l'analyse que nous faisons ici est globale pour tout le réseau BIXI. Il y a des variations locales qui ne seront pas représentées par l'analyse que nous effectuons. Le lecteur est invité à être attentif à son entourage local de BIXI pour voir en quoi il peut être différent des tendances globales.

Le lecteur sérieux est invité à prendre en comptes les limitations de notre échantillon et de sa représentativité.

[modifier] Analyse

Les déplacements humains pendant la semaine (lundi à vendredi) sont différents de ceux la fin de semaine (samedi-dimanche). Afin de bien cerner cette différence, nous avons séparé l'analyse en 2 parties: la première couvrant la période du lundi au vendredi, la seconde couvrant celle du samedi-dimanche.

Nous n'affichons que les graphiques pour le mois de septembre, ceux du mois d'août sont semblables.

[modifier] Sur semaine

Sep-w.svg

On constate que les stations BIXI sont les plus pleines, comme on pouvait s'y attendre, pendant la nuit. Entre 5 h 30 et 8 h du matin le nombre de stations BIXI qui étaient pleines chute rapidement. Ceci correspondrait à la période pendant lesquelles les gens se munissent d'un BIXI pour se rendre au travail.

Débutant à 8h du matin et plafonnant à 10h, le nombre de stations BIXI pleines augmente rapidement.

S'ensuit ensuite un plateau de 10h à midi, où le nombre de stations vides ou pleines demeure stable.

Débutant un peu avant midi, le nombre de stations vides et pleines diminue jusqu'à 16h30. Le matin est en composé d'une pente brusque et d'un plateau, l'après-midi est plutôt en petites fluctuations négatives.

À 16h30 s'amorce le grand retour à la maison, qui se termine vers 20h, ce qui provoque une recrudesce du nombre de stations vides, mais surtout du nombre de stations pleines. Comme les stations types du centre-ville contiennent plus de BIXI que celle de la périphérie, on plus petit nombre de stations du centre-ville vide peut remplir plus de stations en périphérie. C'est probablement ce qui est explique qu'il y a moins de stations qui se vident qu'il n'y a de stations qui deviennent pleines.

De 20h à 6h du matin, le nombre de stations pleines augmente sans cesse, mais lentement.

[modifier] Enseignements

  • C'est sur semaine l'après-midi qu'on a le plus de chance de tomber sur une station BIXI vide;
  • À partir de 20h, le nombre de stations BIXI pleines est important. Dans la mesure du possible, il pourrait être avisé d'aller porter son BIXI dans un station à fort achalandage (près d'une station de métro par exemple).

[modifier] La fin de semaine

Sep-we.svg

Le régime d'utilisation des BIXI est manifestement différent la fin de semaine que pendant la semaine.

On peut voir que les gens prennent un BIXI pendant la matinée, entre 6h et 10h, et le font de façon plus relâchée que pendant la semaine.

Par la suite, entre 10h et 18h, on tombe en régime établi: le nombre de stations pleines et vides reste assez constant.

Dans la soirée, débutant un peu après 18h, le nombre de stations pleines augmente quelque peu alors que le nombre de stations vides reste stable.

Pendant la soirée, bien que connaissant des fluctuations, le nombre de stations pleines ou vides reste sensiblement le même.

Par contre, après minuit, les choses se gâtent. Le nombre de stations pleines augmente sans cesse jusqu'à 5h du matin, pour atteindre un nombre semblable à celui sur semaine. Notez que la fin de semaine est découpée de minuit à minuit, et que donc la nuit de vendredi-samedi est comptée dans la fin de semaine

[modifier] Enseignements

  • Les jours de fin de semaine, on peut se diriger vers n'importe quelle station BIXI et être assez sûr d'y trouver un vélo ou un espace de stationnement.
  • Contrairement aux soirs de semaines, il est plus probable de trouver un emplacement pour stationner un BIXI lorsqu'il est tard. On pourra donc s'essayer sur une station à faible achalandage dans un premier temps et garder celle à plus fort achalandage comme plan B.
  • La nuit des fins de semaines, après minuit, est semblable à celle sur semaine. Viser la station à fort achalandage si vous avez eu la chance de participer à un dernier service.


[modifier] En vrac

  • Le nombre maximum de BIXI dans les stations pendant les mois d'août et de septembre est de 3948.
  • La station BIXI la plus souvent vide est celle sur des Pins / University.
  • La station BIXI la plus souvent pleineest celle sur de Rouen / d'Iberville.
  • Il y a plus souvent des stations BIXI pleines que de station BIXI vide (dans une proportion d'environ 3 pour 2)
  • Le nombre maximum de stations pleines pendant les mois de septembre et d'août a été de 25% (16 août à 23:20)
Mask-201008162320.png
  • Le nombre maximum de stations vides pendant les mois de septembre et d'août a été de 17% (30 août à 9:55)
Mask-201008300955.png
  • La station avec le plus de bornes BIXI est du Square Phillips: 64 bornes
  • La station avec le moins de bornes BIXE est celle sur Chabot / Bellechasse: 7 bornes
  • Image des stations vides/pleines à 16h30 moyenné sur la période:
Mask-0430.png

[modifier] Limitations

Toutes les conclusions tirées ici souffrent de limites :

Outils personnels